Thinking Cup

2 notes

BAD BUZZ | Vuitton : maison de luxe ou maison close ?

Louis Vuitton est accusé de glamourisation et de promotion de prostitution. Pourquoi? Le magazine anglais « Love » avec sa rédactrice en chef Katie Grand a diffusé une vidéo de plus de trois minutes réalisé par James Lima. Dans cette vidéo les grands mannequins de Louis Vuitton, dont Cara Delevingne et Georgia May Jagger, ont été transformées en filles de joie sur les rues du Paris nocturne.

Sur des talons de 15 cm, habillées en fourrures et nuisettes satinées et portant des perruques noirs, les filles se baladent dans les petites rues, prennent des poses clairement suggestives et n’hésitent pas à monter dans de belles voitures noirs. Ces scènes sont mélangées avec des scènes de défilés de Louis Vuitton, à Paris pour la Fashion Week, sur lesquelles on aperçoit également le designer Marc Jacobs.

Dominique Attias, une des plus célèbres juristes de France, a déjà accusé Louis Vuitton de promotion de la prostitution. Sa position a été soutenue par Scelles Foundation Against Sexual Exploitation, Chantal Jouanno et Laurence Rossignol, qui ont toutes signé la lettre, publiée dans Libération, qui demande l’élimination de la vidéo sur Internet. Beaucoup d’associations féministes se sont aussi prononcées contre cette vidéo, disant qu’on ne peut pas associer l’univers de la couture de luxe avec le marché sexuel. Inna Shevcenko, la leader du groupe Femen, connu pour ses manifestations topless en signe de protestation féministe, a dit : « Encore une fois, les femmes nues ont été utilisées pour créer du buzz et pour vendre des vêtements ». Dans le même temps, la maison Luois Vuitton nie tout lien avec la production de cette vidéo, et Katie Grand, à son tour, a exprimé ses excuses. La vidéo a été éliminée du site de « Love », mais elle peut toujours être regardée sur Youtube.

Les opinions des internautes sur cette vidéo diffèrent: certains disent que ce n’était qu’un coup de marketing de la part de Louis Vuitton, d’autres y voient de l’art pur.

Ressources:

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9FjUWAA—Kk#!

http://www.brandchannel.com/home/post/2013/03/27/Louis-Vuitton-Prostitute-Video-032713.aspx

http://www.madmoizelle.com/love-magazine-louis-vuitton-155886

http://swaggernewyork.com/2013/03/27/does-louis-vuittons-love-magazine-short-film-promote-prostitution/

0 notes

AGENCE DIGITALE | 101 - Cientouno

L’agence 101, ou cientouno, est une entreprise espagnole de taille moyenne basée à Madrid et dédiée aux nouvelles technologies. Elle a acquis une réputation internationale après qu’elle ait été chargée de mettre en oeuvre la stratégie de communication du Saint-Siège et de créer le compte Twitter du Pape.

image

Selon le magazine américain Forbes, tout est parti d’une lettre manuscrite signée Gustavo Entrala, le PDG de l’agence 101, il y a 3 ans. Après avoir entendu le Pape Benoît XVI déclarer dans un discours public qu’il désirait augmenter sa présence sur la toile, Entrala a proposé dans sa lettre de venir à Rome pour une réunion de stratégie. A sa grande surprise, il a été aussitôt contacté par les bureaux pontificaux qui lui ont confié la mission de révolutionner les canaux de communication du Vatican.

Les résultats ? En juin 2011, la veille de la fête de Pierre et Paul, les saints patrons de l’Eglise, le Vatican a lancé le premier portail d’information multimédia en plusieurs langues (News.va). La plateforme présente l’ensemble des nouvelles sélectionnées et rédigées par les différents médias du Vatican. Une année plus tard, le Pape Benoît XVI a envoyé le premier tweet pontifical depuis son nouveau compte Twitter : @Pontifex. Pour ce premier exercice digital, le Pape devait répondre aux nombreuses questions postées par les internautes sur Twitter via le mot-clé #askpontifex. Aujourd’hui les tweets du Pape sont rédigés en neuf langues pour dialoguer surtout avec les plus jeunes. De plus, en janvier 2013 la « Pope App » pour smartphones a été lancée. Cet appli disponible gratuitement permet de suivre le Pape dans toutes ses activités : de lire en direct les discours du Pape, mais aussi de surveiller la place Saint-Pierre grâce à une webcam.

Les différents comptes du Pape, fermés depuis la démission de Benoît XVI, ont enregistré un important regain d’intérêt après l’élection de François - atteignant près de 4 millions de followers supplémentaires. Avec le nouveau Pape la coopération continue et on s’attend à ce que la stratégie digitale papale se développe plus – toujours via l’agence 101.  

                   

http://www.forbes.com/sites/alexkantrowitz/2013/02/05/how-to-win-a-tech-contract-with-the-vatican/

http://www.europe1.fr/International/Quel-twitto-sera-vraiment-le-pape-1343645/

http://101.es/#axzz2PatAQPMH

0 notes

STRATEGIE DIGITALE | HSBC & Yahoo!

La stratégie digitale de la semaine : HSBC et Yahoo Hong Kong s’associent pour une vaste opération promotionnelle.

S’il est monnaie courante pour des banques d’offrir à leurs usagers des offres promotionnelles, ces dernières manquent souvent d’originalité. Elles se résument souvent à des coupons de réduction pour un magasin ou un restaurant que le client n’a pas choisi.

La banque HSBC a décidé d’aller plus loin pour sa nouvelle campagne promotionnelle à Hong Kong. Pour cela elle s’est associée à Yahoo ! Hong Kong et à l’agence marketing Mindshare. Elle a créé l’opération « Red Hot dine and Fly », une campagne adaptative qui place l’insight consommateur au cœur de la stratégie.

 

L’opération Red hot dine and fly 

L’opération consiste à récompenser les utilisateurs de cartes bancaires HSBC en leur offrant des réductions immédiates dans les restaurants japonais les plus appréciés de Hong Kong. Reste encore à identifier ces meilleurs restaurants et à s’assurer qu’ils sont au gout de la population locale. C’est à ce moment que Yahoo ! Hong Kong intervient. En réalité l’outil Yahoo Search de Yahoo Hong Kong permet à la banque de  bénéficier de la liste des restaurants japonais les plus recherchés par les internautes dans la ville. HSBC peut ensuite assurer la promotion en achetant des espaces publicitaires sur le moteur de recherche. Yahoo ! Hong Kong et HSBC ont ainsi conclu un partenariat  unique puisque « c’est la première fois que Yahoo Hong Kong autorise une autre entreprise à utiliser ses données de recherche à des fins promotionnelles » [1]

 

Un site internet entièrement dédié à l’opération 

La banque ne s’est pas contentée d’une exposition sur Yahoo Hong Kong ou sur les nombreux relais presse dont elle a pu bénéficier. Elle a également créé un site internet entièrement dédié à l’opération. On y retrouve les détails de chaque action menée par la campagne promotionnelle : comment voter pour un restaurant et bénéficier de 20% de réduction, ainsi que la liste des restaurants dans lesquels les détenteurs de carte HSBC peuvent obtenir un rabais allant jusqu’à 50%.

 

Un tel type de partenariat a t-il de l’avenir ?

Beaucoup s’interrogent sur le choix de Yahoo ! Hong Kong comme partenaire et non pas Facebook qui aurait sans doute permis d’obtenir des informations encore plus précises sur les goûts locaux. Ce choix peut s’expliquer par la forte popularité de Yahoo à Hong Kong et une première expérience de partenariat entre les deux sociétés lors de la campagne française « votre point de vue » en 2007. D’autre part HSBC jouit également d’une très grande popularité à Hong Kong et a su flairer la tendance montante de la consommation de nourriture japonaise. On est donc en droit de se demander si à l’avenir ce type de partenariat entre les banques et les réseaux sociaux va se multiplier et si cette stratégie peut fonctionner à tous les coups…

 

Sources :

http://www.vanksen.fr/blog/hsbc-se-met-au-gout-du-jour/

http://www.campaignasia.com/Article/337836,hsbc-pioneers-adaptive-search-campaign-with-yahoo-data.aspx 

https://www.redhotdinenfly.hsbc.com.hk/english/index.php

http://www.hsbc.fr/1/PA_1_3_S5/content/france/HSBC-aujourdhui/comuniques-presse/pdf/CP_Yahoo_HSBC_19_20mars.pdf

Classé dans stratégie digitale

1 note

RESSOURCE DE LA SEMAINE | BEHANCE, l’inspiration au quotidien

La créativité occupe une place importante dans la vie d’un marketeur. Behance est une source unique, un agrégateur d’inspiration où les créatifs de tous horizons peuvent partager leur travail et projets personnels ou professionnels.

Le site se présente plus ou moins comme un réseau social avec des profils d’utilisateurs, la possibilité de laisser des commentaires, noter, « liker », « sharer ». Il comprend même une section « Companies & Jobs » où ceux qui se sont fait remarquer sur la plateforme par leur talent peuvent espérer être recrutés. Mais au-delà de ces social features, Behance se présente avant comme une galerie numérique, où l’on peut « sérendiper » sereinement au travers d’une interface épurée. Une dimension éditoriale est également présente avec la mise en avant de certains travaux « featured », repérés par les gestionnaires du site.

On retrouve plusieurs catégories qui permettent de structurer le site : par des marketeurs comme nous, la catégorie « Branding » est particulièrement intéressante et présente des réalisations d’habillages visuels, logos ou packaging de marques/évènements. Pour les artistes et fashionista en herbes, les catégories « Fashion », « Photography », « Illustration » ou « Art Direction » sauront nourrir votre talent. Enfin, côté digital, les catégories « Interactive Design » ou « Graphic Design » présentent des réalisations numériques toutes plus réussies les unes que les autres.

Racheté en début d’année par Adobe, qui souhaite renforcer sa communauté, Behance apparaît donc comme un fantastique endroit pour piocher l’inspiration au quotidien, parmi les créations de milliers de créateurs/graphistes très doués. Un bookmark indispensable pour votre navigateur !

Pour en savoir plus : 

http://www.behance.net/

Classé dans ressources

0 notes

INDICATEURS DE LA SEMAINE

- 1 MILLION -

Cest le nombre de vente de BlackBerry Z10 vendus au dernier trimestre. Malgré l’écoulement de ces Blackberry, de 6 millions de smartphones, de 310 000 tablettes tactiles PlayBook, l’entreprise a vu son chiffre d’affaires diminué passant de 18,4 à 11,1 milliards de dollars et dont un bénéfice de 646 millions de dollars contre 1 milliard il y avait un an.


- 1.500 -

Le prix, en dollars, auquel les Google Glass, une paire de lunettes intégrée avec ordinateur, seront vendues sur Internet. Actuellement 3 900 sont déjà disponibles sur leur site.

- 23 MILLIONS D’EUROS - 

C’est la somme qu’a payé Yahoo pour l’achat de l’application Summly à un jeune lycéen de 17 ans. Nick D’Aloisi, londonien, travaille désormais pour le groupe Yahoo. Il est ainsi devenu un des plus jeunes entrepreneurs du monde.

45.000 EUROS (BRUT)

Le salaire annuel qu’est prêt à offrir Stéphane Boukris, PDG de la société Ametix aux 1 000 premiers employés sortant de l’école informatique de Xavier Niel, nommée 42. A noter que Ametix est une société digitale qui accompagne les entreprises dans leur passage au numérique.

Par Siong Caroline

___________________

Sources : 
http://www.zdnet.fr/actualites/google-glass-vers-une-sortie-des-cette-annee-39788874.htm

http://www.journaldunet.com/solutions/mobilite/ventes-blackberry-z10-t4-2012-0313.shtml

http://www.challenges.fr/high-tech/20130328.CHA7790/un-salaire-de-45-000-euros-offerts-aux-futurs-diplomes-de-l-ecole-de-xavier-niel.html

http://www.lefigaro.fr/societes/2013/03/26/20005-20130326ARTFIG00260-yahoo-achete-l-application-summly-a-un-ado-de-17-ans.php

0 notes

PORTRAIT DIGITAL | Nick d’Aloisio

Le 25 mars, cet adolescent britannique de 17 ans est devenu l’un des plus jeunes millionnaires du monde en vendant Summly, son aggrégateur de contenus, à l’entreprise Yahoo! pour un montant avoisinant les 30 millions de dollars.

Summly est une application gratuite, créée en 2011 - téléchargée environ 1 million de fois - capable de résumer les articles de presse tout en adaptant le contenu à l’écran des smartphones.

Le multimilliardaire Hong-kongais Li Ka Shing a été le premier à investir dans Summly en dotant la start-up d’environ 170 000 euros en 2011.

 

Marissa Mayer, la présidente de Yahoo!, a embauché Nick D’Aloisio ainsi que deux autres membres de son équipe car elle souhaite réinventer l’offre de Yahoo! sur les téléphones mobiles. L’entreprise aujourd’hui en déclin ne correspond plus aux usages des internautes d’où une stratégie axée sur l’offre mobile et le recrutement de jeunes talents pour innover.

L’idée de Summly lui est venue alors que Nick D’Aloisio révisait ses cours. Ce jeune entrepreneur a auparavant inventé Facemood, une application qui détermine l’humeur des utilisateurs de Facebook et SongStumblr, un service de découverte musicale.

Interrogé sur la façon dont il comptait dépenser sa fortune, le jeune garçon a répondu vouloir s’offrir un ordinateur et une nouvelle paire de Nike avant de tout mettre à la banque.

 Sources :

http://allthingsd.com/20130325/yahoo-acquires-hipster-mobile-news-reader-summly-like-we-said-it-might/

Summly.com

Les Inrocks

Le Monde